À la rencontre de Jennifer Démosthène, stagiaire à l’Observatoire Nord/Sud

Cet été l’Observatoire Nord/Sud s’enrichit de la contribution d’une stagiaire à temps plein, Jennifer Démosthène, étudiante à l’Université Sainte-Anne. Sous la direction du professeur Clint Bruce, elle collabore à diverses initiatives de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales (CRÉAcT). Voici quelques questions que nous lui avons posées pour faire connaître cette jeune femme dynamique et pleine d’aspirations.

Qu’est-ce que vous étudiez à l’Université Sainte-Anne et dans quel but ?

Étudiante finissante en Administration des affaires – programme coopératif, j’ai choisi cette filière dans le but d’acquérir plus de connaissances parce que je sais qu’une éducation au Canada me donnerait les possibilités de devenir le meilleur de moi-même, de m’aider à réaliser mes différents projets d’affaires futurs.

D’où êtes-vous originaire et quel a été votre cheminement jusqu’ici ?

Je suis originaire d’Haïti. Je vivais à Port-au-Prince, la capitale. Après avoir passé deux ans à l’Université Quisqueya, je suis venue au Canada pour boucler mes études à l’Université Sainte-Anne dont j’ai connu l’existence par le biais d’un ami de mon père qui vit à Moncton. Sur le plan intellectuel, tout marche comme sur des roulettes; il ne me reste plus de cours à suivre. Le programme coopératif offre trois opportunités de stage. J’ai effectué le premier au Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) à Meteghan et présentement je fais mon deuxième stage à la Chaire de recherches du Canada en études acadiennes et transnationales (CREAcT).

Qu’est-ce que vous aimez faire comme passe-temps ou divertissement ? Quels sont vos autres intérêts intellectuels ?

Comme passe-temps, je chante. J’aime regarder divers types de concours à la télévision : cuisine, mode, miss, et aussi j’adore regarder des séries sur Netflix ou d’autres sites.

Quant à mes autres intérêts intellectuels, je souhaite poursuivre mes études supérieures dans le domaine du marketing et de la comptabilité. C’est la raison pour laquelle je commence déjà à suivre des tutoriels qui m’apprennent comment me perfectionner dans ces secteurs. J’aime faire aussi du bénévolat, surtout quand il s’agit des projets financiers. Par exemple, depuis trois mois je suis attachée de finances par intérim pour ENACTUS.

Quel est votre intérêt particulier pour les études acadiennes ?

En partie l’histoire acadienne ressemble à l’histoire de mon pays – ce qui pique beaucoup ma curiosité –  en ce qui a trait à la colonisation, l’arrivée des Européens sur le territoire acadien tout comme l’arrivée de Christophe Colomb sur l’île d’Hispaniola et tant d’autres aspects qui se ressemblent et me passionnent. De ce fait, j’apprends et je veux apprendre plus sur l’histoire acadienne pour ma connaissance personnelle et dans le cadre des projets. Cela sans oublier la langue acadienne que je trouve du plaisir à entendre parce qu’il y a des mots qui ont la même signification dans ma langue maternelle, le créole. Par exemple : il fait frèt.  

Quels types de tâches et de projets faites-vous jusqu’ici dans le cadre de votre travail pour la Chaire?

Jusqu’ici, j’effectue différentes tâches, ce qui me motive beaucoup parce que j’aime la variété. Je suis en train de créer un site web, un logo pour le projet : Repenser l’Acadie dans le monde. Je fais le dépouillement du journal Le Courrier de la Nouvelle-Écosse concernant le Festival acadien de Clare. L’un des projets m’amènera à collaborer avec une équipe à Moncton, ainsi qu’avec Bailey Ross, un autre assistant de la Chaire, pour la collecte de données au cours du Congrès mondial acadien 2019. Je fais aussi de la lecture, ce qui est très important dans la compréhension des divers projets de la Chaire et certaines tâches administratives. Bientôt je vais me lancer dans la transcription d’entretiens du projet d’histoire orale : La diaspora acadienne au fil de nos histoires.

Dans quelle mesure est-ce qu’un assistanat de recherche contribuera à votre développement professionnel ?

Ce poste contribue à mon développement personnel et aussi professionnel. Sur le plan professionnel, je développe plus d’habilités de travailler en équipe parce que la plupart des projets demandent un travail en collaboration. Ma capacité d’analyser de données sera beaucoup plus poussée. Grâce au dépouillement du Courrier sur tout ce qui concerne le Festival acadien de Clare, mon sens du souci des détails s’aiguise. Certaines tâches augmentent mon sens d’organisation. J’effectue des tâches administratives, ce qui lie les notions théoriques que j’ai apprises à la pratique; je pourrai m’en servir à l’avenir dans un département financier d’une entreprise.

L’avenir s’annonce prometteur ! Merci beaucoup et bon été.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s