Qui apporte vos cadeaux de Noël ? La Christine en Louisiane…

Au fil de l’histoire – Qui vient livrer les cadeaux de Noël chez vous ? Dans beaucoup de pays de tradition chrétienne, c’est le Père Noël ou l’un de ses avatars (Santa Claus, etc.) – mais pas partout : l’identité et les procédés de ce bienfaiteur folklorique peuvent varier considérablement d’une région à l’autre.

2016-12-22_la-christine

Hier matin, lors d’une courte entrevue à l’émission Format libre d’ICI Radio-Canada Acadie, animée par Michel Doucet, j’ai présenté la figure traditionnelle de La Christine, connue dans certaines parties de la Louisiane francophone. (Voici le lien pour écouter l’édition du 23 décembre, à laquelle plusieurs autres personnes ont également participé.)

D’où vient la Christine ?

En toute probabilité, il s’agit d’une francisation d’un nom allemand : das Christkind, c’est-à-dire l’Enfant-Jésus qui visite les maisons de l’Europe germanophone, et qui aurait fait partie des croyances populaires des Créoles d’origine allemande, présents en Louisiane dès les années 1720. Ce personnage ne présente pas un profil uniforme. Traditionnellement, das Christkind a pu revêtir la forme d’une fillette plutôt que d’un petit garçon. En Louisiane, certains disent que la Christine venait plutôt le Jour de l’An ; pour plusieurs, c’est un autre nom que l’on donnait au Père Noël, alors que pour d’autres, c’était la femme du Père Nöel. D’ailleurs la Christine n’est pas présente dans toute la Louisiane francophone.

2016-12-24_christkind
Source : http://www.ebay.de

Ce qui est plus certain, c’est que c’est le bon (ou mauvais) comportement des enfants qui déterminait l’obtention de ses faveurs. Voilà donc une excellente incitation à respecter la volonté parentale !

En cette veille de Noël, je vous invite à découvrir (ci-dessus) le document dont j’ai parlé dans l’entrevue d’hier, et que j’ai récemment repéré dans une base de données de journaux anciens (www.newspapers.com). C’est un billet paru dans le journal louisianais Le Méridional d’Abbéville, en date du 25 novembre 1882. Destinée aux enfants, cette courte chronique nous apprend, entre autres, que c’est le jour de Noël que la Christine fait sa tournée dans cette région. À noter aussi que le mot rechigui, qui de toute évidence signifie « désobéissant » ou « paresseux », m’était inconnu.

Bonne lecture et soyez sages… du moins jusqu’à l’arrivée de la Christine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s